Fabricants

Liste de produits par fabricant SHUNGA

La collection de produits SHUNGA EROTIC ART s'est inspirée de l'époque artistique des Shunga, riche en imagination et en fantasmes sexuels pour concevoir une gamme spécifiquement dédiée aux amoureux de l'amour qui veulent jouir pleinement de leurs moments intimes dans une atmosphère de sensualité, d'excitation et de passion...

Cette nouvelle gamme de produits respire la sensualité et l'érotisme. Inspirés d'oeuvres d'art érotiques japonaises du 16, 17 et 18ième siècles et de l'histoires des SHUNGA, ces produits agissent comme un médium entre les êtres en effervescence amoureuse afin d'accroître l'échange d'énergie sexuelle dans leurs moments les plus intimes.

Le mot SHUNGA traduit littéralement signifie "image du printemps".


Les SHUNGA sont des œuvres d'art à sujet érotique créées au Japon, du début du 16e siècle jusqu'à la fin du 18e siècle, par des artistes peintres renommés de l'époque Ukiyo-e, qui signifie "monde flottant".


Mal perçues par les puristes de la société japonaise, ces œuvres étaient rarement signées par leurs auteurs qui prenaient plaisir à les peindre tout en préférant garder l'anonymat afin de ne pas nuire à leur carrière parallèle d'artistes peintres traitant de sujets plus classiques.


Certaines de ces toiles ou estampes (impressions sur blocs de bois) étaient à caractère sensuel, démontrant l'érotisme dans le couple, alors que d'autres étaient purement pornographiques, montrant sans aucune retenue l'amour charnel dans toute sa splendeur.


Les artistes n'avaient aucune notion de pudeur ou de gêne à exposer intégralement l'anatomie humaine sur la toile. Cependant, la composition et le traitement artistique de ces œuvres étaient toujours soignés et de bon goût.


Il n'était pas rare que certains commerçants japonais fortunés et futés de l'époque, ayant compris que le stimulus visuel de ces œuvres avait une valeur marchande, engagent des artistes peintres à plein temps pour produire des toiles. Ils exposaient par la suite ces toiles dans des salons où les gens de la classe moyenne venaient fantasmer contre quelques yens. C'était, en quelque sorte, les premiers pas de
l'industrie pornographique telle que nous la connaissons aujourd'hui.


Souvent imprimés dans un format de type petit bouquin, appelé "livre d'oreiller" les SHUNGA servaient aussi de guide aux filles et aux fils de la haute bourgeoisie japonaise qui pouvaient y faire leur éducation sexuelle en apprenant l'art des préliminaires amoureux, les positions sexuelles et l'hygiène.




Les SHUNGA demeurent encore aujourd'hui un des trésors cachés de l'art traditionnel japonais.

Plus
Comparer 0